Bienvenue sur le site IMSK

L'Informatique chez Vous et pour Vous

02 mai 2010 ~ 0 Commentaire

BIENVENUE SUR LE SITE IMSK INFORMATIQUE

 

z4c0a7402a4b361.gifimpri2354646gh.pngkjkjhhjh77.png  maint215956dfdklgf.png

 

 

 -  MAINTENANCE INFORMATIQUE ET RÉSEAU  

 -  IMPRIMERIE   –   INFOGRAPHIE

 -  MONTAGE VIDEO   –   PUBLI-REPORTAGE 

 -  CRÉATION DE SITES INTERNETS

 -  FORMATION DEBUTANT

 -  AFFICHES ET SPOTS PUBLICITAIRES 

 

Contactez-nous +22566129970 / 01 bp 1578 abidjan 01 /  imskinfo@yahoo.fr

      semlive@live.fr  /   www.dgti.unblog.fr  /   www.imsk.unblog.fr 

 

 

 Les NTIC au service du développement durable ?
« L’impératif de développement durable est inscrit dans le traité sur l’Union européenne (24 décembre 2002) et figure depuis 2005 dans la Constitution d’une République via sa présence dans la Charte de l’environnement. Celle-ci, par ses articles 7 à 9, stipule que l’information du public, l’éducation, la participation à l’élaboration des décisions publiques ainsi que le développement de la recherche et de l’innovation doivent contribuer à la mise en œuvre de cet impératif. Dans tous ces domaines, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) peuvent jouer un rôle important. Érigées en facteur déterminant de la croissance économique, fer de lance de la Stratégie de Lisbonne, ces nouvelles technologies restent toutefois à évaluer à l’aune de leur contribution au développement durable. 
Alors que s’engage la phase finale du « Grenelle de l’environnement », l’objet de la présente note est desouligner le caractère ambivalent de ces NTIC, qui peuvent, en matière d’environnement, créer autant de problèmes qu’elles aideront à en résoudre. Dans les prochaines années, de nouveaux produits, services et systèmes vont surgir qui feront appel à ces technologies de pointe. « Intelligents », ils mettront en œuvre des capacités sensorielles, de la mémoire, de la communication, du traitement de l’information et des capacités d’adaptation… mais leur contribution positive au développement durable n’apparaît pas assurée. » 
Les TIC : de l’impact sur le PIB…
à l’impact sur le développement durable
« Le développement des TIC est considéré comme une clef de la croissance et de l’adaptation à l’économie mondialisée. Les travaux menés depuis les années 1990 identifient deux axes de contribution à l’activité économique d’ensemble : l’activité en propre du secteur et l’impact sur la productivité des autres secteurs par l’assimilation des TIC 3. Dans les pays de l’OCDE, la part du secteur dans le PIB augmente de près de 0,5 % par an (soit 4 % en 1990 ; 7 % en 2002 ; 10 % en 2012).
Le rôle des NTIC en France est resté en retrait : les secteurs producteurs en la matière représentaient une part de seulement 5 % du PIB en 2001 contre plus de 8 % aux États-Unis (hors services audiovisuels) 5. La Commission européenne a considéré en 2005 que les contributions de ces technologies aux croissances respectives de la productivité et du PIB européens dans l’UE étaient de 40 % et 25 % 6. En 2004, la France était en retard sur le Japon, le Royaume-Uni ou l’Allemagne. Des politiques ont été menées, dans la sphère domestique et dans le monde économique, afin de favoriser le développement des NTIC. L’accès au haut débit et à l’équipement domestique informatique rend en partie compte de la situation en France : en 2007, si 94 % des entreprises sont raccordées à Internet 7 (86 % en haut débit), elles ne rattrapent pas les niveaux d’utilisation relevés dans les entreprises du nord de l’Europe. Enfin, la contribution de la France à l’offre de TIC est faible, en particulier dans l’électronique de base ou le génie logiciel, qui constituent un poste d’importation considérable. Des analyses sectorielles 8 estiment que l’essentiel des gains de productivité actuels est dû aux TIC induisant des réorganisations efficaces ou supportant de nouveaux services mais l’implantation forte des TIC semble néanmoins plus facilement le fait de firmes du secteur financier ou spécialisées en informatique. 
Comment évaluer à présent la contribution des TIC à l’environnement ? Cette contribution est à considérer sous l’angle de leurs effets propres, autrement dit les impacts directs de la filière et des produits, mais aussi sous l’angle des effets de diffusion, les TIC offrant aux acteurs économiques et à la société des possibilités multiples de développer des activités qui peuvent ou bien accroître ou bien réduire les pressions sur l’environnement. »
Analyse
Les nouvelles technologies de l’information et de la communication au service du développement durable
- Les TIC : de l’impact sur le PIB… à l’impact sur le développement durable
- Des impacts directs des TIC à maîtriser via des réponses technologiques
- Des impacts indirects en faveur de l’environnement moins importants qu’espéré
- Les TIC au service de nouvelles finalités environnementales : démocratie, bâtiment, énergie
- Conclusion : l’économie de l’environnement offre un nouveau champ pour les TIC
(1) Article 6 de cette Charte : « Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. À cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l’environnement, le développement économique et le progrès social. »
(2) «Article 7 – Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement. Article 8 – L’éducation et la formation à l’environnement doivent contribuer à l’exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte. Article 9 – La recherche et l’innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l’environnement. »
(3) Le rapport Impacts macro et micro-économiques des TIC(juin 2006) regrette que les données et analyses soient rarement actualisées et jamais postérieures à 2001. Elles n’intègrent donc pas les conséquences de l’éclatement de la « bulle » Internet.
(4) TIC et croissance,OCDE, 2003.
(5) Compétitivité du secteur TIC en France, étude Rexecode, juin 2004.
(6) European Commission, A European Information Society for Growth and Employment,2005.
(7) INSEE Première, n° 1126, mars 2007. 
(8)L’impactdes NTIC surla compétitivité des entreprisesindustrielles, étude présentée à la Commission permanente de concertation pour l’industrie (CPCI) par GMV Conseil, 2000.

logicielutilitairejeux |
flekebilitic |
la verité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | technologiquementsuperieur
| corentinsoudant
| Le Standard H264 en détails